Entre-les-pages

http://entre-les-pages.cowblog.fr/images/Couvertures1/Praerie1.jpghttp://entre-les-pages.cowblog.fr/images/PARTES.gif


Auteur
 Jean-Luc MARCASTEL


Chez Scrineo :
Nombre de pages 446
Prix 16,90€
ISBN 978-2-
      

Première édition 5 Juin 2014




Résumé
En 1994, un centre de recherche et un village entier disparaissent mystérieusement dans une petite vallée du sud de la France, sans laisser de traces…
Vingt ans plus tard, le lieutenant Vincent Marty est envoyé sur les lieux dans le plus grand secret. Objectif : récupérer les travaux de ce laboratoire perdu… des travaux portant sur la miniaturisation.
Plus facile à dire qu’à faire, quand on vous réduit à la taille d’une fourmi et que vous disposez de seize heures pour vous frayer un chemin dans la plus impitoyable des jungles, hantée par des créatures cauchemardesques plus terrifi antes, voraces, rapides et meurtrières les unes que les autres… les insectes. Là, au milieu d’un peuple d’humains microscopiques, Vincent découvrira un univers plus incroyable encore qu’un monde de fantasy. Une société violente, impitoyable, calquée sur le modèle du règne animal et des êtres déracinés qui trouveront avec lui le chemin de leur humanité.

Pour commencer
Un grand merci à l'équipe de LIVRADDICT pour m'avoir permi de découvrir ce roman et cet auteur, dans le cadre d'un partenariat
et
Un grand merci aussi à l'éditeur SCRINEO qui m'a envoyé le livre super vite, tellement vite que je ne m'y attendais pas, tellement vite que j'ai pu me plonger dedans avant même sa date de sortie officielle !

Mon avis
le livre

J'ai jeté mon dévolu sur ce livre parce que le sujet m'a interpelé. Je n'avais pas tellement aimé Arthur et les minimoys (le film), mais j'ai eu l'impression avec ce titre que j'allais plus retrouver une ambiance à mi-chemin entre Chérie j'ai rétréci les gosses (pas forcément par le côté comédie, mais pour l'aspect de l'aventure) et le dernier Crichton, que j'ai d'ailleurs chroniqué sur ce blog : Micro.
Et, de la même façon que j'aime les ténèbres insondables et terrifiantes de l'espace (même pour mes loisirs, l'astronomie étant un domaine qui m'interesse), j'apprécie aussi de visiter l'infiniment petit ainsi que les mondes souterrains (promis, dès que je m'installe, je m'inscris dans un club d'astro ET dans un club de spéléo !)
J'aime bien la couverture aussi, simple, efficace, elle nous projette d'avance dans notre lecture. Et ça, j'aime.
J'ai relevé une ou deux coquilles. Rien de bien grave. Rien qui entrave le plaisir de lire.

- le récit
Bon.
Petite surprise, déjà, ce n'est que le premier tome d'une trilogie. Je n'avais pas vu.
Je me dis "tant pis" (oui, je n'aime pas trop les histoires à suivre sur plusieurs volumes) et je me plonge dans la lecture.

Bon...
Seconde fois que j'écris cet article à cause d'un bug.
Autant dire que j'ai les nerfs.
Ce ne serait pas un article pour un partenariat, autant dire que je torcherais le truc en moins de deux, mais comme j'ai un minimum de respect pour tous ceux qui ont concouru à me proposer ce livre, je vais tenter de bien faire les choses (et de prendre sur moi pour pas foutre mon poing sur la tronche de l'écran)

Je disais donc :
Je passerais sur les quelques incohérences que j'ai pu relever (miniaturisation, temporalité, et d'autres petites sources de chipotage), mais certaines idées sont plutôt sympathiques et servent bien le récit, donnant un impact assez réaliste.
Je passerais aussi sur le début, un peu trop pompier à mon goût. Je trouve un peu dommage qu'on nous raconte des éléments par le biais d'un dialogue et de pensées un peu cousues de fil blanc, alors qu'il aurait été plus efficace de nous les montrer.

Sinon, le style est assez fluide et agréable et on se coule sans problème dans les aventures de nos minipouss. Parfois, MARCASTEL a tendance à ralentir son action par des observations et des pensées qui n'ont rien à faire là quand on fuis pour sa survie et qui plombent un peu ces petites zones de récit, mais sans cela les actions sont fluides, bien mises en scène et les décors soigneusement plantés, ce qui permet sans mal d'imaginer le coin de nature où se déroule l'action. Et pour ceux qui on un peu de mal, l'auteur a pensé à tout en annexe.

Sur le récit, on est à la frontière entre Micro et le film Stargate, on navigue entre les sales bestioles (mais qu'ai-je fait de mon baygon ?) et une civilisation inédite et par ailleurs très bien travaillée, avec leurs mythes, leurs lois, leurs déviances... et le tout intégré de façon assez pertinente par rapport au contexte. Alors oui, les personnages sont un peu stéréotypés, mais l'auteur a conservé une marge de manoeuvre qui lui permet de faire évoluer ses protagonistes et mieux encore : offrir à ses personnages la possibilité d'opposer des freins à leur évolution. Du coup, il nous embarque sans peine à leur suite, le côté SF n'étouffant pas le côté humain, et on a bien envie de savoir comme va se terminer leur quête et quels seront ceux qui périront dans d'ignobles souffrances. D'autant qu'il nous est toujours rappelé les divers ennemis qui menacent le petit groupe autour de Vincent : la tribu des Sinks pas cool, la tribu des filles pas faciles, les bestioles de tailles variées, le temps, l'environnement...

En bonus, une surprise agréable vient compléter les notes de bas de pages : des fiches sur les Sinks, sur la topographie, sur les insectes avec des croquis à l'échelle et des descriptions de leurs sales habitudes principales ( à noter, l'absence réjouissante d'anthropomorphisme, ce qui est un réel soulagement de ma part) et un lexique de vocabulaire pour parler Sinks couramment... ou presque.


Un grand merci donc à Livraddict et à SCRINEO, pour m'avoir permis de chroniquer ce livre dont j'attends la suite avec impatience !

EDIT : un bonus est annoncé sur le site de l'éditeur, mais pour l'instant, il n'y a rien

Samedi 7 juin 2014 à 1:54

Les Blablas

Pose ton Blabla

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Pose ton Blabla









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://entre-les-pages.cowblog.fr/trackback/3265955

 

<< Les Nouveautés | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Les vieilleries >>

Créer un podcast