Entre-les-pages

http://entre-les-pages.cowblog.fr/images/Couvertures1/passage.jpg

Auteur
 Justin CRONIN
Titre original The passage


Chez Pocket :
Nombre de pages 
1267
Prix 11,80€
ISBN 978-2-266-21857-3
      

Première édition 2010
Traduction Dominique Haas
 


Résumé
Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent... Dans la jungle bolivienne, l'armée américaine recherche les membres d'une expédition atteints d'un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale.
100 ans plus tard, l'épidémie est totale, la civilisation réduite à néant. Les derniers représentants de l'humanité vivent en colonie, luttant chaque jour pour leur survie. Surgie de nulle part, une jeune fille vient à leur rencontre.

Mon avis
Quand j'ai vu ce pavé post-apo sur l'étal du libraire, je n'ai pas hésité longtemps avant de le prendre.
Le résumé (pas tout à fait celui que je donne ici) donnait envie d'en savoir plus, d'entrer dans ce monde un brin futuriste qui a viré au cauchemar afin d'avoir une relecture du mythe du vampire (oui, on pourrait croire qu'il s'agit de zombies, comme ça, mais dès le début il est clair que tout compte fait, ça sera des buveurs de sang dont il sera question)

De l'écriture, je dirais qu'elle est plutôt agréable, le style rarement ennuyeux en dépit du nombre de pages, me rappelant un peu certains des Stephen King les mieux maîtrisés. Il y a de très nombreux protagonistes, mais on ne s'y perd pas trop avec un minimum d'attention (un moment, je me suis néanmoins demandé qui était ce Carter dont on me parle depuis un moment avant de me rappeler soudain qu'il s'agit du condamné à mort du résumé, mais c'est entièrement ma faute), car les personnages sont assez typés, ont chacun leurs caractéristiques qui leur donnent de la substance sans pour autant, à quelques exceptions prêt, verser dans la caricature.

C'est parfois un peu confus, l'auteur n'aimant apparemment pas garder une ligne claire, il vient superposer plusieurs fois différents niveaux de flaskbacks, sans que ça n'apporte grand-chose, mais là encore on raccroche sans trop de dégâts les wagons.

Là où le bas blesse, à mon sens, est au niveau de l'histoire. Je n'ai pas trouvé ça inventif. Bon, ça, à la limite, je peux pardonner, le récit de genre, pour le renouveler, c'est la croix et la bannière.
Non, ce qui m'a gêné, d'une part, c'est l'impression de retrouver des passages piochés (disons très inspirés) dans d'autres histoires : des films de zombies, le fléau de KING, des séries TV post-apo comme Falling Skies, X-Files, etc...
Ajoutez à ça une impression désagréable de calibrage, comme si justement, c'était pensé pour une adaptation tv. Impression surtout présente dans le camp, avec des actions très "je t'aime - moi non plus" qui font semblant de faire avancer le schmilblick sans pour autant vraiment pousser à la roue de l'intrigue, avec les lots de révélations qui n'en sont pas vraiment pour conserver l'intérêt du lecteur - spectateur.
En plus, l'auteur est un petit malin, mais plusieurs incohérences viennent égayer le récit, parfois l'air de rien, parfois avec les gros sabots. La scène de Amy au zoo devient un gros n'importe quoi assez inexplicable, surtout à ce stade du récit (au début), et dans le camp certains s'angoissent pour les batteries (heureusement, ce sont des piles duracell), mais je me demande, moi, où ils ont bien pu trouver des ampoules qui durent si longtemps pour fonctionner encore après 100 ans de bons et loyaux services quotidiens (soit près de 337.000 heures, contre 25.000 heures environ pour une del à usage domestique (donc pas très puissante) en bonne santé).

Ceci et d'autres "petits" détails, comme le fait de trouver refuge dans un immeuble (le truc le plus stupide du roman, à mon avis)
Ou des choses comme "c'est la maison qui m'a sauvé" et le summum "dieu a guidé mes pas" (mais WTF ???) qui plombent la narration et me font dresser les cheveux sur la tête.

Ces choses, les grosses ficelles, les incohérences, la bonne pensée bien amerloque, et surtout, surtout, ce formatage très "série" m'ont rendu la lecture bien moins intéressante qu'elle n'aurait dû, au point que j'ai décroché plusieurs fois, et que j'ai abandonné le livre pour d'autres avant d'y revenir, pas tellement pressé de connaître le dénouement. En fait, j'ai été tellement désappointé que je ne pense même pas lire la suite. Il y a plein de trucs bien qui doivent attendre dans un coin de la bibliothèque ou de la libraire qui méritent autrement mon attention.
C'est pas que j'ai trouvé ça foncièrement mauvais. C'est comme la Horde du Contrevent : tant de potentiel pour au final pas grand-chose (et pourtant, contrairement à celui-ci, la Horde du Contrevent est un récit qui marque et dont je me souviendrai, que je peux même conseiller en dépit de ma critique plutôt acide).

Et puis c'est bête à dire, mais ça manque de peur.
Et de fun.

Samedi 31 août 2013 à 17:33

Les Blablas

Pose ton Blabla

Par Clé le Dimanche 1er septembre 2013 à 11:40
Ce livre s'est retrouvé dans ma wish-list (sans vraiment savoir pourquoi) mais je ne m'attendais pas du tout à ce genre de lecture avec vampires/zombies. Je ne suis pas non plus une adepte des séries que tu cites. Et après ton article, je suis encore moins convaincue que ça me plaise ^^ Bye bye Le Passage !
Par coldtroll le Dimanche 1er septembre 2013 à 11:45
oups, désolé d'avoir refroidi tes ardeurs :S
il faut noter que ça a quand même plus sur LA, et j'ai l'impression d'être à côté des autres d'une grande sévérité.
Le souci, c'est que je n'ai pas trouvé ça palpitant...
Par Frankie33 le Lundi 2 septembre 2013 à 18:44
C'est vrai que c'est très américain et pas très original (tu parles de Falling Skies, j'ai trouvé qu'Alicia ressemblait beaucoup à Maggie) mais j'ai adoré ! À partir d'un moment, je l'ai trouvé haletant à ne plus pouvoir le lâcher et j'ai passé un très bon moment avec cette histoire. En tout cas, c'est dommage que tu n'aies pas plus accroché que ça mais il en faut pour tous les goûts, heureusement. :)
Par coldtroll le Lundi 2 septembre 2013 à 19:36
un livre qui me plait, j'ai des scrupules quand je dois le poser... celui-ci, je le lisais par petites touches, et je l'ai laissé de côté pendant presque un mois sans être plus pressé que ça de connaître la fin.
je ne sais pas où tu l'as trouvé haletant, je pense que c'est à partir du moment où, en plus de trouver ça super formaté, j'ai commencé à m'ennuyer ferme :S
 

Pose ton Blabla









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://entre-les-pages.cowblog.fr/trackback/3249133

 

<< Les Nouveautés | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Les vieilleries >>

Créer un podcast