Entre-les-pages

http://entre-les-pages.cowblog.fr/images/Couvertures1/LadyEleanore.jpg 




Auteur
 Nathaniel HAWTHORNE

Chez ZULMA :
Nombre de pages 92

Prix 9,95€  ou  6,99£
EAN 9782843043079
      
Première édition 10 janvier 2005

 


Résumé
4 histoires courtes de Nathaniel HAWTHORNE (1804-1864)
Au programme :
- Lady Eleanore' mantle : Lady Eleanore arrive d'Angleterre, amenant en même temps la mort et la désolation sans le savoir.
- The prophetic pictures : Un jeune couple commande un tableau, à un peintre, mais leurs portraits arborent des expressions dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.
- The birthmark : Un éminent docteur se marie avec une magnifique jeune femme. Mais celle-ci a une petite marque de naissance sur la joue.
- Rappaccini's daughter : Le jeune Giovanni découvre le jardin empoisonné de Rappaccini, et fait par la même occasion connaissance avec la fille du scientifique.

Mon avis
Mon premier livre entièrement en anglais depuis l'ouverture de ce blog, et depuis un looooooong moment, il faut bien l'avouer !
Mais voilà, j'ai écouté ce qu'une petite fée a chuchoté à mon oreille, et j'ai décidé de quitter les éditions bilingues pour oser la VO intégrale. Naturellement, les fées savent de quoi elles parlent (la plupart du temps) aussi devait-elle avoir raison !

Ce qui m'a permis de découvrir HAWTHORNE par la même occasion, et je dois avouer que ça m'a bien plus, et que je lirais probablement The Scarlet Letter, peut-être en français néanmoins (faut pas pousser, quand même ! ^^ )
J'ai eu un peu de mal avec la seconde nouvelle, du mal avec les phrases, du mal avec l'histoire, que je n'ai pas bien comprise, je pense. Donc je ne m'attarderai pas dessus, je la lirai en français pour voir si j'ai manqué effectivement quelque chose, un de ces jours...
Les histoires sont teintées d'horreur, mais pas d'horreur comme on peut en lire dans les romans modernes, destinés à faire peur. HAWTHORNE est plus dans la recherche de la mécanique de l'horreur, de la façon dont tout peut basculer, et c'est plutôt étrange (et plaisant) la façon dont il entremêle doucement l'horreur et le romantisme.
Par certains égards (s'il n'y avait en plus cette touche de fantastique), on pourrait rapprocher ces récits de Roméo et Juliette (surtout en lisant le quatrième récit).

Le manteau de Lady Eleanore est vraiment inscrit dans cette mécanique de l'horreur. HAWTHORNE abandonne tout suspense en focalisant son attention sur le manteau et sur les faits et gestes de Lady Eleanore. Mais cela ne réduit pas pour autant l'intrigue, et on assiste, comme si on regardait avec une loupe, la façon dont le Mal se répand.
D'ailleurs, à ce propos, c'est un peu dommage, car il y a une introduction qui présente rapidement l'auteur, ce qui est plutôt une bonne idée (j'aime bien qu'on me présente une peu un auteur que je ne connais pas, qu'on situe un peu son travail par rapport à son histoire, à son époque) mais qui a le malheur d'ôter tous les voiles de l'intrigue du manteau et de la marque.

La tâche de naissance est dans la même veine, un peu moins gothique, un peu plus romantique. On entre dans l'obsession contagieuse d'un homme, qui croit que le progrès peu rendre les choses plus belles. C'est marrant, dit comme ça, on dirait presque une fable écolo.

Quant à la fille de Rappaccini, c'est sûrement ma nouvelle préférée. Et celle que j'ai lu avec le plus de facilité (même si la première se lit assez bien elle aussi) Beaucoup de sensibilité, mais aussi des personnages qui interfèrent à différents niveaux, qui font des choses horribles et magnifiques à la fois, et encore une fois, ça pourrait être une sorte de métaphore écologiste. J'ai beaucoup aimé me promener dans cet Eden inversé en compagnie de Béatrice, c'est doux et beau et terrible et maléfique, jusqu'à l'explosion, la phrase finale, qui porte en elle toute la folie des hommes.

Vraiment, j'ai pris ce livre parce qu'il est tout petit (pas 100 pages ! quand le prochain en fera plus de 1000 !) et que la VO intégrale me faisait un peu peur, mais la découverte de HAWTHORNE a été une vraie bonne surprise.

Jeudi 23 mai 2013 à 18:14

Les Blablas

Pose ton Blabla

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Pose ton Blabla









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://entre-les-pages.cowblog.fr/trackback/3239987

 

<< Les Nouveautés | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Les vieilleries >>

Créer un podcast