Entre-les-pages

http://entre-les-pages.cowblog.fr/images/Couvertures1/multiversum.jpghttp://entre-les-pages.cowblog.fr/images/LC.gif

Auteur
 Leonardo PATRIGNANI
Titre original Multiversum

Chez Gallimard Jeunesse :
Nombre de pages 333
Prix 15€
ISBN 978-2-07-065013-2
       

Première édition Mai 2013
Traduction Diane Ménard




Résumé
Alex vit en Italie, Jenny en Australie.
Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu'il existe une infinité d'univers parallèles et que la réalité qui les entoure n'est qu'une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ?
Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?

Mon avis
Comme tout un chacun, je pense, c'est la très elle couverture de Roberto Oleotto qui a attiré mon attention sur ce livre, sans compter que les univers parallèles ne pouvaient que renforcer cet attrait.

Alors sur internet, on peut lire un peu de tout, concernant ce livre, du bon et du moins bon. J'ai lu certaines réflexions que je trouve assez... surprenantes. La plus grosse d'entre elles est à propos de la quatrième de couverture et de son résumé : on l'accuse d'en dire trop et de révéler l'existence des mondes parallèles, élément qui n'arrive certes pas tout de suite dans l'intrigue. Mais il s'agit d'une trilogie, et le titre est ?........(suspense)........Multiversum ! (Merci à ceux qui suivent) Avec un titre comme celui-ci, difficile de passer à côté des univers parallèles.
Moi, là où j'ai tilté un peu plus, c'est quant au destin de la Terre, mais ceci dit, ça se laisse assez bien oublier au fil de la lecture, je trouve.

La seconde critique qu'on croise le plus, c'est les incohérences, notamment la quasi-absence des parents. Moi, ça ne m'a pas dérangé outre mesure pour la simple et bonne raison qu'à aucun moment l'auteur ne dit que l'action se situe dans notre dimension. Pourquoi, dans d'autres dimensions, celles où vivent Jenny et Alex, les parents ne seraient-ils pas plus passifs ou permissifs ? Et puis c'est un roman jeunesse, et soit les parents sont une charge, soit le héros s'émancipe très vite. La plupart des livres jeunesse ne viennent pas dire aux ados qu'ils sont encore des enfants, mais on préfère leur faire miroiter les possibles du monde des adultes. Sincèrement, ça ne me pose pas de problème majeur. C'est vrai cependant que parfois, les héros ont des réactions un peu abruptes avec leurs familles, ça aurait gagné à être mieux travaillé, avec plus de finesse. D'ailleurs, c'est un peu le reproche général que je ferai à Multiversum, le manque de finesse, le temps qu'il faut pour laisser apprécier le cheminement de pensée des personnages.

La dernière chose, c'est qu'ils auraient pu tenter autre chose pour communiquer au début. Alors là, c'est vrai. C'est une faille du récit, mais je pense qu'il aura été très facile pour l'auteur de l'empêcher (en réfléchissant dix secondes, j'ai moi-même une idée quant à la question) ça aurait été une digression de plus, et l'auteur a voulu couper au plus court afin d'installer son récit sans plus de délais.

Bon, mon avis à présent, pour de vrai ^^ :
Le livre se lit sans déplaisir, le style est fluide, agréable, compréhensible en dépit des multiples possibilités offertes par le foisonnement de dimensions. Cependant, j'aurais aimé que l'auteur prenne plus son temps, décrive plus les décors, surtout au début, car j'ai trouvé que ça manquait un peu d'une couleur pittoresque pour chacun des deux pays. J'aurais aimé sentir ce dépaysement, et sans céder à la dynamique du récit, prendre deux secondes pour apprécier ce qui différencie l'Italie et l'Australie.
J'aurais aussi aimé qu'il prenne plus de temps à présenter les personnages et ce lien indéfectible qui les unit, parce qu'il évoque les sensations ressenties au gré des contacts, mais moins les émotions.
Et puis j'ai un peu été déçu par le côté hackeur de l'ami. Il n'y avait pas besoin d'avoir recours à un moyen malhonnête qui ne leur pose guère de problème de conscience pour partir à Melbourne, il suffisait de dire que Marco avait vendu un brevet et avait de l'argent de côté, ça aurait été tout aussi crédible et n'aurait pas entaché le potentiel sympathique du jeune homme.

J'ai par contre beaucoup apprécié la façon qu'a Alex de se projeter dans le multivers, l'émergence du pouvoir et la tonalité de plus en plus dramatique que prend l'aventure, jusqu'à la toute fin, qui m'a fait pensé très fort au plan de complémentarité de Shinseiki Evangelion. Dans la seconde moitié du récit, on prend aussi mieux la mesure du sentiment qui unit Alex et Jenny, ce mélange d'amour/amitié et de "force du destin".
Jenny, d'ailleurs, est moins présente qu'Alex dans le récit, mais je trouve que ça crée une vraie attente du côté du lecteur, une vraie envie de la retrouver nous aussi.

Pour le coup, ce roman place la barre très haut, un peu trop peut-être pour le traitement qu'en fait l'auteur, mais il y a un côté très addictif, dû à l'enchaînement constant des péripéties, surtout une fois que l'auteur a fini de nous expliquer comment son multivers fonctionne. A partir de ce moment, les événements vont crescendo jusqu'au climax final (je n'ai pas trop utiliser ce mot, parce qu'en géologie, branche dans laquelle j'ai commencé mes études, le mot climax signifie autre chose, ahah ^^') qui pose plein de nouvelles interrogations et une formidable attente du tome prochain dont la sortie est prévue pour le 10 avril de cette année !

Mercredi 29 janvier 2014 à 19:00

Les Blablas

Pose ton Blabla

Par roxou06 le Jeudi 30 janvier 2014 à 15:51
Hello :)

effectivement la couverture est tentante ! la critique que tu en fais me donne envie d'en savoir plus ! et op, dans ma whish list !
Par coldtroll le Jeudi 30 janvier 2014 à 17:54
ah, c'est cool de donner envie de lire à quelqu'un ! surtout en soulevant les petits défauts du livre !
j'espère que tu l'aimeras !
 

Pose ton Blabla









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://entre-les-pages.cowblog.fr/trackback/3259867

 

<< Les Nouveautés | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Les vieilleries >>

Créer un podcast